Bordeaux 2030 la ville action, tout savoir, découvrir, s'informer, participer

le projet vu par ...

Pierre Lothaire, maire adjoint de Caudéran en compagnie de Michel Corajoud, paysagiste et d’Alain Juppé, maire de Bordeaux, le 11 octobre 2014, lors de la présentation du projet urbain « Caudéran, Ville Jardin » aux habitants.


©J.Buchholtz

1/ M. Lothaire, vous habitez ce quartier depuis près de 25 ans et vous en êtes le maire-adjoint. Comment voyez-vous cette étude urbaine qui s’achève et le projet urbain qu’elle propose « Caudéran, Ville Jardin » ?
Caudéran bouge, Caudéran avance. Cette étude urbaine s’inscrivait donc pleinement dans ces processus en cours. Le projet urbain que l’étude a permis d’élaborer, « Caudéran, Ville Jardin » nous donne aujourd’hui des grandes orientations sur lesquelles nous pourrons nous appuyer pour poursuivre la transformation de notre quartier tout en préservant ce qui le caractérise : la qualité du cadre de vie, le paysage, la nature en ville… Je tiens donc à remercier l’ensemble de l’équipe qui a réalisé cette étude et en premier lieu Michel Corajoud, qui nous a quittés quelques jours seulement après avoir présenté le projet aux habitants, et dont je suis particulièrement fier d’avoir pu faire la connaissance.
 
2/ Quels étaient les principaux objectifs de ce travail ?
Notre quartier, le plus vaste de Bordeaux, est dynamisé par l’arrivée de nouveaux habitants chaque année. Cela influe sur le profil de notre population. L’objectif principal de ce travail était donc que chacun puisse continuer à y trouver tout ce dont il a besoin pour s’épanouir dans un cadre de vie apaisé et préservé : travailler, faire du sport, se cultiver, se détendre, se déplacer… Et ce, que ce soit pour les familles, les seniors, les jeunes actifs, les étudiants ou encore les enfants et petits-enfants qui vivent et habitent Caudéran.

3/ Maintenant que l’étude urbaine est achevée, comment voyez-vous la suite, la mise en œuvre du projet « Caudéran, Ville Jardin »  ?
La première chose qui me vient à l’esprit ce sont tous ces projets aboutis durant l’étude : le gymnase de la rue Virginia, le skatepark du stade Stéhélin, la rénovation de l’avenue Louis Barthou, la future crèche de la rue Détrois... Et tous ceux que nous allons continuer à construire en concertation avec les Caudéranais dans les années à venir : la future médiathèque et la reconfiguration de la place du marché des Pins-Francs, la future transformation de la rue Dauphine en voie partagée ou encore la reconversion des Hangars de Caudéran pour ne citer que ceux-là. Tous ces projets s’inscrivent dans la dynamique et les orientations du projet « Caudéran, Ville Jardin » et de son plan-guide. Cette suite et notamment ce nouveau mandat municipal qui court jusqu’en 2020 s’annonce donc riche et passionnante car nous pouvons maintenant nous appuyer sur le travail considérable réalisé par Susanne Eliasson et Michel Corajoud pour co-construire de beaux projets au service de tous et ... De notre « ville jardin » !