Bordeaux 2030 la ville action, tout savoir, découvrir, s'informer, participer

Du Jardin Public au Grand Parc


Fontaine Figuereau

La banlieue ouest de Bordeaux est très riche d’histoires de parcs et de jardins, de maisons de plaisance et de « bourdieux ». Les relations entre le faubourg des Chartrons, la vieille ville et Saint-Seurin étaient bloquées par la forteresse du château Trompette. Avec la création du Jardin Public ordonnée par l’intendant Tourny en 1746 afin de les relier, les faubourgs ouest de Bordeaux n’ont cessé de se développer et de s’urbaniser.

Le territoire urbain, agrandi dans ce quadrant en 1865 par l’annexion d’une partie de la commune du Bouscat, connaît un développement spectaculaire au long du boulevard de ceinture mais aussi des rues rayonnantes qui sont créées pour valoriser les terrains et accueillir des populations nouvelles. Certains domaines (Labottière, Rivière…) résistent à cette urbanisation mais ils lui cèdent, au final, lorsque le grand marais de Bordeaux, sur les terrains de Luze, est assaini par la construction du Grand Parc, dès la fin des années 1950.

Alors que retenir de cette histoire urbanistique ? La ville d’aujourd’hui, dans ces quartiers, a gardé un air de campagne. Les jardins, encore nombreux, y sont tout baignés des eaux fraîches de la banlieue, que nous rappelle la fontaine de Figuereau.

Télécharger le document