Bordeaux 2030 la ville action, tout savoir, découvrir, s'informer, participer

Révision du secteur sauvegardé

Révision du secteur sauvegardé

Bordeaux vu des toits (© Thomas Sanson)

La révision du secteur sauvegardé de Bordeaux a été engagée le 28 mai 2010. Cette procédure est menée conjointement par l’État, la Communauté urbaine et la Ville de Bordeaux. Elle est suivie par la Commission Locale du Secteur Sauvegardé (CLSS). Elle concerne l’ensemble du périmètre (150 hectares) et comprend la visite de près de 4000 immeubles.
L’atelier Etienne Lavigne a été désigné pour conduire cette opération en étroite collaboration avec les services de la Ville (Direction générale de l’aménagement). Cette mission prévue pour une durée de six années permettra de mettre à jour l’ancien plan de sauvegarde et de mise en valeur et d’élaborer un nouveau règlement  adapté aux exigences du développement durable et aux modes de vie contemporains.

Un centre urbain actif et habité


Cours de l’Intendance (© Thomas Sanson)


Au-delà de la belle façade des quais et des monuments bien connus de tous les Bordelais, le secteur sauvegardé de Bordeaux, au centre du périmètre reconnu par l’Unesco en 2007 comme le plus vaste ensemble urbain vivant, c’est surtout près de 20 000 habitants et 15 000 logements en plein cœur de l’agglomération. Un centre ville très actif, commerçant, entreprenant où il fait bon vivre mais où se posent toujours toutefois de nombreuses difficultés à bien habiter : manques de diversité dans l’offre de certains quartiers, petitesse des logements, manques d’espaces extérieurs, immeubles encore vétustes, problèmes de nuisances sonores, de pollution, d’ordures ménagères…
Le périmètre du secteur sauvegardé, initié en 1967 et adopté en 1988, a été révisé à l’occasion du passage du tramway. Il occupe, dans la ceinture des cours, une partie du programme Bordeaux Recentre[s], au sud du cours d’Alsace-et-Lorraine. Sa révision va permettre, avec ce projet urbain, de mettre en œuvre un nouveau projet urbain pour le centre ancien.
Actuellement, la procédure engagée est celle d’une révision, non d’une extension du secteur sauvegardé. En effet, il est bordé dans ses limites par le règlement de la ville de pierre, inscrit au plan local d’urbanisme au titre de l’article L-123-1-5-7°. Cette révision nécessite des ajustements au marge du secteur afin d’harmoniser ces deux règlementations.


L’inventaire du patrimoine : un travail de fourmi et de longue haleine

Comme bon nombre de secteurs sauvegardés anciens, celui de Bordeaux n’a pas été conçu d’après un inventaire exhaustif des quelque 4000 immeubles qui le composent. Ce fichier à l’immeuble est aujourd’hui nécessaire pour comprendre comment ils ont évolué depuis la création du secteur sauvegardé et mieux en projeter l’avenir. A ce titre, l’équipe Lavigne effectue tout d’abord le recensement de 200 immeubles afin d’établir une fiche de recensement individuelle et de pointer les principales problématiques à traiter sur des immeubles types, notamment au regard des problématiques de développement durable. Une nouvelle équipe a donc rejoint la Mission recensement du paysage architectural et urbain. Trois personnes : un architecte, un géomaticien et une assistante sont spécialement dédiées pour continuer ce recensement, sous la conduite du chargé d’étude, effectuer les visites des immeubles suivants et faire des propositions d’évolution par rapport au plan et au règlement ancien. Ce travail, prévu pour une durée de cinq années, aboutira à un nouveau document réglementaire à l’horizon 2019.
 

Un travail de cartographie numérique innovant
Le futur plan sera géoréférencé et associé à une base de données numériques. Une cartographie spéciale a été mise en œuvre par la Ville de Bordeaux couplant une campagne aérienne de prises de vues de haute précision à un relevé Lidar (light detection and ranging), technologie de mesure laser. Cette mission de haute technologie a été confiée à l’entreprise IF Technologies associée à Topo Géodis. Elle permet, première en France, de réaliser un modèle numérique de terrain et d’élévation en trois dimensions extrêmement précis de l’ensemble du périmètre du secteur sauvegardé. A terme, cet outil permettra une meilleure gestion des autorisations de travaux grâce à une connaissance fine de chaque immeuble.


La cathédrale vue de l’hôtel de ville (© Thomas Sanson)

La même vue d’après le système Lidar (© Mairie de Bordeaux)


Comprendre le projet en quelques dates :

-    4 août 1962 : loi dite Malraux
-    1967 : décision de la création d’un secteur sauvegardé à Bordeaux
-    1988 : approbation du secteur sauvegardé
-    2000 : révision pour le passage du tramway
-    28 mai 2010 : lancement de la procédure de révision
-    17 janvier 2011 : arrêté préfectoral portant mise en révision du PSMV
-    2012 : désignation du chargé d’étude
-    2013 : démarrage de l’étude
-    2018-2019 : approbation du nouveau règlement et du nouveau PSMV

Comprendre le projet en quelques chiffres :
-    superficie du secteur sauvegardé  : environ 150 hectares
-    nombre de logements : environ 15000
-    nombre d’habitants : environ 20000
-    nombre de parcelles concernées : environ 3500
-    nombre d’immeubles estimés : près de 4000
-    nombre de monuments historiques : près de 291

Comprendre le projet en quelques cartes
-    plan des périmètres
-    plan du psmv