Bordeaux 2030 la ville action, tout savoir, découvrir, s'informer, participer

L’étude Flint : projet lauréat du marché d’étude de définition

De l'utopie au principe de réalité

Les images de l'agence Flint ont immédiatement emporté l'adhésion. Elles proposent la vision d'un quartier apaisé où le piéton est privilégié, l'esplanade redevient un véritable parc relié au cours d'Albret par une pente douce. Depuis le tramway  à niveau s'ouvrent des vues sur ce nouvel espace public d'un côté et de l'autre vers les jardins de l'hôtel de ville. Il est vrai que cette proposition a de quoi séduire. Elle a pourtant dû être abandonnée.Les études techniques ont démontré que le raccordement de la dalle à la rue du Château d'eau était une utopie: il  ne suffisait pas de supprimer la passerelle pour rattraper le nivellement, il était aussi nécessaire de reprendre entièrement les voies pour les remonter d'un petit mètre. Il en va de même pour les autres images: elles ont permis de regarder Mériadeck autrement mais n'ont pas vocation à être littéralement mises en œuvre.

Mais l'essentiel de l'idée, aménager l'espace pour donner envie d'entrer dans le parc central de Mériadeck est conservée. Et quand Flint est chargé d'analyser les conditions d'implantation d'un immeuble de bureaux où les services municipaux pourraient accueillir les Bordelais, l'angle de la rue Claude Bonnier et du cours d'Albrêt s'impose face à l'hypothèse d’un immeuble de grande hauteur sur la terrasse Koening.

Le projet de Paul Andreu pour la nouvelle cité municipale et les espaces publics qui l'accompagnent assureront la liaison entre les jardins du palais Rohan et le parc de Mériadeck.

En savoir plus ici