Bordeaux 2030 la ville action, tout savoir, découvrir, s'informer, participer

Comprendre

Comprendre

La reconnaissance par l’UNESCO du patrimoine bordelais n’a pu être effective en 2007 que parce que Bordeaux s’était engagé dans une politique énergique de valorisation du patrimoine dans le projet urbain. Tout d’abord en mettant en place la MiRPAU en 2004.
Les enjeux de ce dispositif sont multiples.

D’abord il s’agit de transmettre un cadre de vie de qualité aux générations futures, de s’inscrire donc dans un développement durable de la ville. Ensuite, il permet de prendre en compte les particularités de chaque immeuble, chaque rue et chaque îlot. L’objectif est de mieux comprendre le paysage urbain et de trouver les mesures adaptées pour préserver son identité et son histoire. Enfin, conserver le patrimoine, c’est savoir l’entretenir et le transformer pour l’adapter à de nouveaux modes de vie, dans le respect de son héritage architectural et urbain. Pour qu’il reste habité, ce patrimoine doit pouvoir évoluer. C’est un patrimoine « vivant » habité qui appartient en grande majorité à des propriétaires privés.

La MiRPAU réalise les inventaires du patrimoine bâti et non bâti à l’intérieur du secteur sauvegardé et au-delà dans les quartiers de la ville de pierre. Elle élabore en partenariat avec la direction régionale des affaires culturelles et la Communauté urbaine de Bordeaux une réglementation adaptée à sa préservation et son adaptation au mode vie contemporain.
Elle diffuse sa connaissance du patrimoine bordelais en proposant des publications et des parcours.